L’Enseignement d’Omraam Mikhaël Aïvanhov

De 1938 à 1985, Omraam Mikhaël Aïvanhov a donné près de 5’000 conférences. S’exprimant en français et plus rarement en anglais en conférences improvisées, il enseigna essentiellement en France, mais aussi dans de nombreux pays tels la Suisse, le Canada, les Etats-Unis et les Pays scandinaves.

Son enseignement est oral et ses livres ont été et sont toujours rédigés par une disciple à qui il avait confié ce soin dès 1969, à partir de notes sténographiées et d’enregistrements audio et vidéo de ses conférences. Ses ouvrages, en vente dans de nombreuses librairies, sont édités et diffusés par les Editions Prosveta et sont également disponibles dans de nombreuses bibliothèques. Progressivement traduit en plus de 45 langues, Omraam Mikhaël Aïvanhov est l’un des philosophes français les plus lus et les plus traduits dans le monde.

Ce qui frappe dès l’abord dans son œuvre, c’est la multiplicité des aspects sous lesquels est présentée cette unique question : l’être humain et son perfectionnement. Quel que soit le sujet abordé, il est invariablement traité en fonction de l’usage que l’homme peut en faire pour une meilleure compréhension de lui-même et une meilleure conduite de sa vie. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des thèmes abordés dans son enseignement.

Le chemin spirituel

Celui qui veut avancer sur le chemin de l’évolution doit commencer par développer sa sensibilité au monde invisible. Mais ce ne sont là que des préliminaires. Car il ne suffit pas d’admettre l’existence d’entités et de courants qui peuplent l’espace ou qui nous habitent, il faut s’efforcer d’entreprendre avec ces entités et ces courants un travail constructif. Vous êtes attentifs à mettre de l’ordre partout dans le plan physique, sur vous-même, dans votre maison, votre lieu de travail, et c’est très bien ; mais intérieurement, dans vos pensées, vos sentiments, vous laissez tout en pagaille, par ce que vous ne croyez pas que les pensées et les sentiments appartiennent à un monde qui existe réellement et sur lequel il faut travailler pour l’ordonner, l’harmoniser et l’embellir. Eh bien, désormais, il faut changer d’attitude : le monde invisible est une réalité, une réalité bien plus importante que le monde visible, et c’est donc de lui qu’il faut s’occuper avant tout.

Omraam Mikhaël Aïvanhov, Regards sur l'invisible

Sur le même sujet:
Le spiritualiste dans la société (Editions Prosveta)
Le travail alchimique ou la quête de la perfection (Editions Prosveta)

La méditation

La méditation est un exercice de la pensée par lequel vous vous efforcez de vous élever le plus haut possible dans le monde spirituel. C’est un exercice difficile. Pour vous y aider, imaginez que vous gravissez une montagne, dont vous cherchez à atteindre le sommet : cette image vous amènera vers une autre montagne au-dedans de vous. Le sommet de cette montagne, la Science initiatique l’appelle le plan causal. En faisant des efforts pour vous élever jusque-là, non seulement vous aurez les plus grandes possibilités de réaliser vos pensées et vos désirs les meilleurs, mais intérieurement vous vous sentirez invulnérable.

Omraam Mikhaël Aïvanhov, Pensées quotidiennes, 2 mars 2011

La méditation est une question psychologique, philosophique, un acte cosmique de la plus haute importance. Et une fois que le disciple a goûté la saveur de ce monde supérieur, sa conviction se renforce et il sent que ses facultés commencent à lui obéir : quand il veut mettre sa pensée en marche, elle se déclenche, quand il veut l’arrêter, elle s’arrête, comme si les cellules de l’organisme tout entier avaient décidé de se soumettre.

Omraam Mikhaël Aïvanhov, Puissances de la pensée

Pour méditer il faut connaître la nature du travail psychique. Par exemple on ne doit jamais exiger du cerveau de se concentrer brusquement sur un sujet, sinon on violente les cellules nerveuses, on les bloque et on a mal à la tête. La première chose à faire, c’est de se détendre et de rester pour ainsi dire passif, tout en surveillant cet apaisement de toutes les cellules. Bien sûr sans entraînement on n’y arrivera pas si vite, mais à la longue il suffira seulement de quelques secondes. Il faut donc travailler tout d’abord avec la douceur, la paix, l’amour, et surtout ne pas forcer. Voilà le secret d’une bonne méditation. Et c’est au moment où vous sentez que votre système nerveux est bien disposé, bien rechargé (car cette attitude passive permet à l’organisme de reprendre des forces), que vous pouvez orienter votre pensée vers le sujet choisi.

Découvrez des ouvrages liés à ce thème aux Editions Prosveta

Les relations humaines

Votre existence actuelle est en grande partie la conséquence des liens que vous avez noués, dans vos existences antérieures. Dans les plans matériel et psychique, les difficultés et les tourments aussi bien que les avantages et les succès viennent des liens visibles et invisibles que vous avez contractés. Voilà pourquoi vous devez réfléchir à la nature des liens que vous êtes en train de nouer dans cette existence. Car consciemment ou inconsciemment, chaque jour, sans arrêt, vous entrez en relation avec des êtres humains, avec des entités invisibles, avec la nature, avec tout l'univers, et la question de ces liens est fondamentale. C'est pourquoi il est important que vous révisiez les liens que vous avez déjà contractés: voir ceux qui sont bons pour les maintenir ou même les renforcer, et ceux qui sont mauvais pour les couper, et étudier les nouveaux liens à créer avec d'autres créatures.

Omraam Mikhaël Aïvanhov, Pensées quotidiennes, 13 décembre 2013

Sur le même sujet:
L'homme dans l'organisme cosmique (Editions Prosveta)
La science de la vie (Editions Prosveta)

L’amour et la sexualité

L’amour, c’est de la sexualité, mais élargie, éclairée, transformée. L’amour possède tellement de degrés et de manifestations qu’on ne peut même pas les énumérer et les classer.

On peut dire que la sexualité est une tendance purement égocentrique qui pousse l’être humain à ne rechercher que son plaisir, et cela peut l’amener à la plus grande cruauté, car il ne pense pas à l’autre, il ne chercher qu’à se satisfaire. Tandis que l’amour, le véritable amour pense tout d’abord au bonheur de l’autre, il est basé sur le sacrifice : sacrifice de temps, de forces, d’argent, pour aider l’autre, pour lui permettre de s’épanouir et de développer toutes ses possibilités. Et la spiritualité commence justement là où l’amour domine la sexualité, quand l’être humain devient capable d’arracher quelque chose de lui-même pour le bien de l’autre. Tant qu’on n’est pas capable de se priver de quoi que ce soit, ce n’est pas de l’amour.

Omraam Mikhaël Aïvanhov, La force sexuelle ou le dragon ailé

Découvrez des ouvrages liés à ce thème aux Editions Prosveta

La fraternité universelle

Individuellement, les humains sont faibles et sans pouvoir. Leur puissance est fondée sur l’unité, sur l’harmonie qu’ils parviennent à créer entre eux. C’est pourquoi, aussi souvent que possible, pensez à cette famille universelle que vous devez former malgré vos différences de caractère, de tempérament, de degré d’évolution, de milieu social, d’activité… Laissez ces détails de côté, ils n’ont aucune importance, ils ne jouent aucun rôle dans la vie spirituelle.

Renforcez donc dans vos cœurs la conviction que, malgré vos divergences mêmes, vous êtes tous des membres de cette fraternité universelle dont l’origine n’est pas sur la terre mais dans le monde divin. Une entreprise, quelle qu’elle soit, ne peut vraiment donner de résultats bénéfiques que si les humains ont conscience d’agir non en tant qu’individus séparés, mais comme les membres d’un corps collectif dont la tête est en haut, dans le Ciel.

Omraam Mikhaël Aïvanhov, Œuvres complètes, vol. 22 Oguen, le feu, pensée du 21 août

Sur le même sujet:
Un idéal de vie fraternelle (Editions Prosveta)
S'ouvrir à l'idée de fraternité (Editions Prosveta)
En chemin vers l'universel, la fraternité (Editions Prosveta)

Surya yoga, le yoga du soleil

Quel privilège de pouvoir contempler le lever du soleil! C'est pourquoi chaque année, au retour du printemps, préparez-vous pour ces moments uniques. Aucune présence au monde ne peut comme le soleil introduire en vous l'ordre et l'harmonie, vous donner la lumière, l'amour, la paix, la joie. C'est la source qui jaillit, qui vibre, qui coule... Lorsque vous parvenez à vous plonger dans ce flot de lumière, vous ne pouvez plus vous en arracher.

Et si vous arrivez très tôt, avant même le lever du soleil, pour voir les premières lueurs, l'aube qui point, vous êtes saisi d'un sentiment sacré. C'est comme si toute la nature était en train de célébrer un mystère. Vous vous sentez obligé de marcher différemment pour ne pas troubler l'atmosphère, et c'est cela aussi la vraie poésie. Comment ne pas souhaiter que tous les humains puissent un jour sentir cette beauté, cette pureté, cette vie abondante, et s'y abreuver ?

Omraam Mikhaël Aïvanhov, Pensées quotidiennes, 23 mars 2007

Sur le même sujet:
Vers une civilisation solaire (Editions Prosveta)
Le yoga du soleil (Editions Prosveta)

Hrani Yoga, le yoga de la nutrition

Manger, c'est introduire dans notre organisme des matériaux qui entreront dans la construction de notre corps physique, mais aussi de nos corps subtils. Il est donc particulièrement important d'accomplir cet acte que nous répétons chaque jour, plusieurs fois par jour, dans un état de paix et d'harmonie. C'est pourquoi j'insiste toujours sur l'importance de se recueillir quelques minutes avant les repas. Je sais que ce n'est pas une habitude très répandue; la plupart des gens ne font même pas une prière : tout de suite ils se jettent sur la nourriture, ils avalent en parlant, en se chamaillant, en bousculant les couverts... C'est pourquoi ils ne retirent pas de grands bienfaits de la nourriture, ils n'en absorbent que les éléments grossiers. Pour absorber les éléments subtils de la nourriture, les éléments éthériques qui contribueront à nourrir aussi nos pensées, nos sentiments, il faut se préparer à manger dans l'harmonie et le recueillement.

Omraam Mikhaël Aïvanhov, La voie du silence

Découvrez des ouvrages liés à ce thème aux Editions Prosveta